aroisses de Ramonville et Pouvourville - L'édito du mois du père Gibson

 

 

 

    OCTOBRE 2020

 

" LE CHEMIN DE VIE CONTINUE … "

 

    Avec le mois septembre, dans l’incertitude du lendemain et quelquefois dans la peur, les rentrées des classes et le retour à l’activité professionnelle se sont passés. En paroisse, nous avons célébré le début de l’année pastorale et la plupart des activités ont repris dans la prudence et avec la sagesse qu’impose le COVID. Voici un début d’année vraiment particulier et même inédit.

    Pour le croyant, le chemin de vie continue aussi. Dans les situations ordinaires comme dans les circonstances particulières, il est invité à discerner les traces de Dieu. Jésus lui-même appelle les disciples à ce travail de discernement :
« Instruisez-vous de la comparaison avec le figuier ! Dès que ses rameaux s’emplissent de sève et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. De la même manière lorsque vous verrez tout cela, vous connaîtrez que la règne de Dieu est à la porte. » (Mt 24, 32-33.)

    Depuis le printemps 2020, nous voyons des choses sous le prisme du Covid, nous entendons les nouvelles avec le Covid, nous sentons les choses avec le Covid. Et pour le croyant se pose la question : suis-je capable de voir Dieu dans tous ces événements troublants et inhabituels ? Où est Dieu dans cette tourmente qui nous impose un rythme de vie complètement singulier ?

    La tentation du repli sur soi, aidé par l’expérience du confinement et du port du masque reste très forte. Au cœur de ce qui semble habituel, il y a la place de Dieu, Lui qui est toujours là comme il l’a promis : « je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt.28,20). Pour ceux qui veulent donner une place à Dieu dans leur vie, il y a bien sûr les rencontres personnelles avec lui. « Je suis croyant, mais je préfère prier seul ». « Il y a des moments où je pense à Dieu même si je ne viens pas à l’église ». « Je cultive ma relation avec le Seigneur en allant seule dans les églises qui sont encore ouvertes ».

    Toutes ses expressions souvent entendues çà et là sont belles, vraies et pleines de sens. Mais Dieu lui-même nous apprend que le lien avec lui se cultive aussi et surtout dans le lien avec les frères. Au contact des autres croyants au Christ, nous découvrons son visage de frère proche, de compagnon de route. Comme sur la route d’Emmaüs, chacun est invité à ouvrir son cœur, son intelligence, sa foi pour accueillir l’irruption de Dieu dans notre vie. Comme les disciples sur le chemin d’Emmaüs, cette irruption inattendue de Dieu ébranle les certitudes, remet en cause dans ce qui était ‘normal’, et bouscule ce qui est routinier.

    Maintenant que les rentrées sont faites, la vie paroissiale continue avec parfois quelques petits ajustements, quelques initiatives nouvelles. Accueillons-les aussi comme les signes du temps et comme les appels à reconnaitre celui qui rompt le pain pour tous pour faire l’unité. « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route ». Faisons de ce mois d’octobre, un moment où nos pensées et nos prières se tournent davantage vers les jeunes. L’Aumônerie des collèges et lycées rouvre ses portes avec l’ambition de redonner toute leur place aux jeunes dans la communauté. Parlez-en autour de vous, priez aussi pour eux et pour ceux acceptent de les accompagner dans l’animation.

    Dans le temps de l’Avent nous pouvons déjà noter deux dates importantes à vivre ensemble en paroisse. Le samedi 5 décembre, nous sommes tous invités à la marche de l’Avent de l’église Saint Agne à l’’église Sainte Madeleine où sera célébrée la messe. Les détails nous seront communiqués dans les prochains numéros. Le Jeudi 10 décembre est organisé pour ceux qui le veulent une conférence sur la sauvegarde de la création en lien avec "laudato si" du pape François. Cette conférence sera animée par le Fr Gilles DANROC, dominicain.

    Ensemble osons la mission et la joie de vivre simplement en église, en paroisse.

 

    Les enveloppes du denier de culte n’ont pas pu être distribuées à temps, les quêtes lors des célébrations n’ont pu être faites. Au sortir du confinement, nous pouvons maintenant, si nous le voulons bien et selon les possibilités de chacun continuer de permettre à notre paroisse de subvenir à ses besoins matériels. Merci d’avance pour votre générosité à la quête lors des différentes célébrations. Il est aussi possible de participer à la quête en ligne en allant à la page suivante : https://don.diocese-toulouse.org/quete/. Merci pour votre participation au denier du culte de cette année 2020.